Les probiotiques, ces bactéries qui nous veulent du bien

Nous entendons régulièrement parler des probiotiques présents dans notre alimentation, mais qu'en est-il de ceux utilisés dans nos cosmétiques ? Voici tout ce que vous devez savoir à leur sujet.

CONSEIL
1

Qu'est-ce que le microbiote ?


C'est notre flore intestinale : 100 000 milliards de micro-organismes, bactéries, levures, champignons et virus qui colonisent notre peau. Nous sommes faits à 90 % de bactéries, certaines néfastes mais la plupart bénéfiques ! Ce microbiote se constitue dès notre naissance, à la surface de la peau, mais aussi à l'intérieur des follicules pileux et des glandes sébacées. Il est spécifique à chaque individu, comme s'il s'agissait d'un deuxième code génétique. Il pèse entre un et cinq kilos, vit essentiellement dans les intestins et se nourrit de tout ce que nous ingérons. Loin d'être des parasites indésirables, les micro-organismes de notre microbiote nous font le plus grand bien ! Ils nous maintiennent en bonne santé et préserve la beauté de notre peau.  
 
CONSEIL
2

Comment agit la flore microbienne sur notre peau ?

Tous ces microbes sont essentiels à la santé de notre peau. Le microbiote cutané forme une barrière protectrice contre les agressions extérieures, les infections, les inflammations et, à l'instar de la flore intestinale, certaines maladies. Certaines de ces bactéries ont également des propriétés antioxydantes. À court terme, elles contribuent à la beauté de notre peau et à long terme, elles combattent le vieillissement cutané. Une flore bactérienne bien équilibrée aide donc l'épiderme à se régénérer plus facilement, préservant ainsi sa santé et sa jeunesse plus longtemps.  
 
CONSEIL
3

Pourquoi a-t-on besoin de probiotiques ?

L'âge, le sexe, le climat et la génétique ne sont pas les seuls à avoir une influence sur le microbiote. On sait également que les facteurs environnementaux, les savons ou les gommages agressifs et les conservateurs peuvent perturber l'équilibre de la flore bactérienne en tuant les mauvaises bactéries comme les bonnes ! Bien que celle-ci ait la capacité de se reconstruire, elle peut aussi se laisser dépasser par des agressions extérieures continues qui en arrivent même à la dérégler.  
 
CONSEIL
4

Protégez les bonnes bactéries de votre organisme

Voici les cinq règles à appliquer pour protéger les bactéries bonnes pour notre peau :

- Évitez les nettoyants astringents comme ceux qui contiennent de l'acide salicylique.

- Le matin, préférez une lotion nettoyante à un gel moussant et un simple rinçage. Vous protégerez ainsi les bactéries qui ont proliféré pendant la nuit. Le soir, utilisez un lait plutôt qu'un gel ou une eau micellaire qui sont généralement plus agressifs.

- Optez pour des produits avec peu ou pas de conservateurs tels que les soins à base d'huile et les petites contenances. Plus le récipient est petit, moins il contient de conservateurs !

- Évitez l'eau chaude qui peut détruire la flore cutanée. Essayez de garder une température entre 32 et 34 degrés.

- Utilisez les gels antibactériens pour les mains avec parcimonie, car ils empêchent la flore de se multiplier.

Préférez-leur donc un savon doux.  

 
CONSEIL
5

Alors, que penser de la cosmétique probiotique ?

Certains ingrédients cosmétiques ont le pouvoir d'équilibrer la flore cutanée afin de permettre aux cellules de la peau et aux bactéries de vivre en harmonie. Le microbiome cutané est le plus fragile de notre organisme, mais aussi le plus facile à soigner. Ainsi, l'acide hyaluronique stimule la production de peptides qui s'attaquent aux bactéries indésirables. Les prébiotiques sont également capables de nourrir les probiotiques naturellement présents dans la peau. Mais l'analyse du microbiote cutané permet avant tout de trouver des moyens de soulager et de soigner différentes affections telles que la peau atopique.